Boîte PDK par Porsche

Disponible en otion la boîte PDK s’utilise en mode manuel ou automatique. Le changement des rapports est très rapide et sans coupure de puissance. Résultat : des valeurs d’accélération nettement plus élevées et une consommation réduite (mais bénéficie toujours d’un grand confort d’utilisation) analogue à celui procuré par une boîte automatique à convertisseur de couple.

La boîte PDK possède 7 rapports : l’étagement des 6 premiers rapports est sportif et la vitesse de pointe est atteinte en 6ème. La 7ème est un rapport long, ce qui autorise une nouvelle baisse de la consommation.

La boîte de vitesse PDK se compose de 2 boîtes intégrées dans un carter. Comme 2 boîtes nécessitent 2 embrayages, la boîte PDK est conçue sous forme de deux embrayages humides immergés dans un bain d’huile.

Ce double embrayage relie les deux sous-boîtes via 2 arbres de commande indépendants (l’arbre 1 tourne à l’intérieur de l’arbre 2, évidé à cet effet), transmettant le couple moteur en alternance sans interruption de traction.

Ainsi, la force du moteur est toujours transmise par l’une des sous-boîtes et son embrayage, le rapport directement supérieur étant « en attente », prêt à être activé dans la deuxième sous-boîte. Pendant que le couple moteur se transmet par l’intermédiaire de celui des deux embrayages qui se ferme, l’ouverture du deuxième permet la présélection d’un rapport adapté sur l’autre boîte. Les changements de vitesse s’effectuent en quelques millièmes de seconde.

L’embrayage 1 commande la première sous-boîte avec les rapports impairs (1, 3, 5, 7) et la marche arrière. L’embrayage 2 commande la deuxième sous-boîte avec les rapports pairs (2, 4, 6).

Le vilebrequin transfère le couple sur le volant bimasse. Puis le couple est transmis via le carter d’embrayage aux embrayages multidisques – ou plus précisément aux supports de lamelles externes respectifs. La pression d’huile commande l’embrayage 1 qui se ferme, créant une adhérence avec l’arbre 1. La sous-boîte 1 – par l’intermédiaire d’un différentiel – transmet alors le couple au train arrière. A ce moment, la boîte de vitesse PDK présélectionne le rapport directement supérieur dans la sous-boîte 2. Le couple moteur est transmis respectivement à l’autre support de lamelles externes. Le processus de croisement intervient au signal de changement de rapport : tandis que l’embrayage 1 s’ouvre, l’embrayage 2 se ferme, créant l’adhérence avec l’arbre de commande 2 pour transmettre le couple aux roues. Le rapport engagé est affiché au tableau de bord. En fonction du mode choisi, les changements de rapport sont plus confortables ou résolument sportifs.

Avantage par rapport à une boîte mécanique : des changements de rapport ultrarapides sans rupture du couple avec des valeurs d’accélération nettement plus élevées et une consommation réduite. Avantage par rapport à une boîte automatique à convertisseur de couple : une dynamique nettement accrue, pour un confort comparable et une consommation moindre.

En raison de la conception compacte de la boîte, les masses en rotation sont réduites. Résultat : une plus grande réactivité du moteur et un poids allégé.

L’excellent rendement du moteur et la présence d’un 7e rapport plus long favorisent une plus grande sobriété et une réduction des émissions. Les valeurs sont équivalentes à celles obtenues avec une boîte manuelle.

Avec le Pack Sport Chrono optionnel, la boîte de vitesse PDK s’enrichit de 2 fonctions : la fonction « Launch Control » et la fonction « cartographie course ».

La boîte PDK combine ainsi sportivité, efficacité et confort. Pour vous, cela se traduit par un plaisir de conduite inégalé.

Le nouveau volant sport pour la boîte de vitesse Porsche Doppelkupplung (PDK) au design caractéristique à 3 branches possède 2 palettes ergonomiques.

Une petite pression avec le pouce et la boîte PDK passe le rapport supérieur. Pour rétrograder, il suffit de tirer la commande vers soi avec l’index, et le tour est joué. Vous pouvez utiliser indifféremment la main gauche ou droite.

Le style particulier du sélecteur PDK privilégie la fonctionnalité et l’ergonomie. Il permet également de passer les rapports manuellement. Il se commande très facilement et suit la même logique que les commandes sur le volant sport PDK : une légère poussée vers l’avant pour passer le rapport supérieur, une légère pression en arrière pour rétrograder. Même lorsque le levier est en position automatique, vous pouvez passer les rapports manuellement à l’aide des commandes situées sur le volant.